La Bleusaille

22,00

En sixième, la bleusaille est confrontée, dans la volière de l’internat, à un monde où règne la loi du plus fort.
Dans cet espace en vase clos, elle ne rencontre pas des carnassiers, mais des rapaces qui, malheureusement prolifèrent dans ce milieu et dont l’espèce n’est pas prête de s’éteindre.
Elle apprend à s’adapter, à se rendre invisible. Trop faible pour se rebeller, elle va mettre en place un mécanisme de défense qui lui permet d’opposer une résistance intérieure et de s’évader.
Il décrit sa vie au pensionnat et en cours tout au long de sa scolarité jusqu’en seconde au Lycée de Briançon.

Description

Professeur d’E.P.S. à la retraite, originaire de Briançon, l’auteur du Chant du « doutou » et de La croix briançonnaise retrace ses années d’internat au collège de L’Argentière-La Bessée.
En sixième, la bleusaille est confrontée, dans la volière de l’internat, à un monde où règne la loi du plus fort.
Dans cet espace en vase clos, elle ne rencontre pas des carnassiers, mais des rapaces qui, malheureusement prolifèrent dans ce milieu et dont l’espèce n’est pas prête de s’éteindre.
Elle apprend à s’adapter, à se rendre invisible. Trop faible pour se rebeller, elle va mettre en place un mécanisme de défense qui lui permet d’opposer une résistance intérieure et de s’évader.
Il décrit sa vie au pensionnat et en cours tout au long de sa scolarité jusqu’en seconde au Lycée de Briançon.
Le petit bleu de sixième va au fil des années se métamorphoser en adolescent. Au collège, il étudie sous l’autorité d’intellectuels moldus qui ont une réputation terrifiante et portent des surnoms que l’on chuchote avec crainte et respect.
Le Gute qui rugit dans les couloirs, Le Hibou qui nous fustige du regard, Gobe mouches qui surveille notre assiette, Fangio qui conduit une oreille au vent, Tatave qui ne jure que par le handball, Nounours qui grogne contre le marchand de sable… et la bleusaille, des schtroumpfs perdus dans la grande cage de la stupidité humaine qui vont déteindre au fil des classes pour muer en adolescents en crise.
Le sport est pour lui un moyen d’expression, de compensation et d’affirmation de soi.
Très tôt, malgré les difficultés de son environnement familial, il décide d’en faire son métier. Il ne peut compter que sur lui-même pour parvenir à atteindre son but, mais il ne se décourage pas et met tout en œuvre pour réussir. Enseignant d’éducation physique et sportive, il sera nommé en Alsace.
S’il dénonce la violence à l’école, il ne porte pas de jugement sur l’enseignement, les méthodes et les hommes de l’époque, depuis cinquante ans, il y a prescription. Il veut simplement, comprendre, comment ils ont influencé les adolescents parfois perturbés que nous étions et témoigner des états d’âme d’un potache qui perd à l’internat du collège sa précieuse liberté et ses repères.

Informations produit

Auteur(s)

Robert Brunet

Nombre de pages

234

Finition

Dos carré collé

N°ISBN

978-2-36142-083-3

Format (cm)

16x23

Poids (g)

0.460

tristique dapibus leo amet, ut ut consectetur vulputate, porta. pulvinar consequat.